Vers le grand effondrement...

Publié le : 17/04/2018 22:56:52
Catégories : Actualités Rss feed , Articles Rss feed


Vers le grand
effondrement...


"N
ous autres, civilisations, savons désormais que nous sommes mortelles."

- Paul Valéry -

Introduction - Et si tout s'effondrait?

Le "Titanic" mondial est sur le point de s'effondrer... C'est un fait et non une spéculation: Il a déjà, à son flanc droit, une importante voie d'eau, que, vu la taille du trou, aucune "rustine" ne peut plus boucher. Par conséquent, la question n'est plus de savoir s'il va couler, mais juste combien de temps il reste avant qu'il ne coule.

De même qu'une personne gravement malade et qui va mourir passe souvent par une période de déni avant de se résoudre à reconnaître l'évidence, la plupart des êtres humains du vaisseau Terre, rivés sur des objectifs immédiats, sont présentement encore dans la période de déni, mais, bientôt, l'évidence va s'imposer à tous...

Ceux qui s'obstinent à rester sur le navire sur le point de couler sont ceux qui demeurent le plus lontemps possible dans le déni. Alors que le bateau a déjà une gîte de 10% ils persistent, comme dans l'histoire de la marquise dont le château a déjà brûlé, à vouloir croire que "tout va bien" et continuent à boire le Champagne et à danser dans les salons de première classe au son des airs à la mode, alors que, dehors, la ruée vers les canots de sauvetage disponibles (il n'y en aura pas pour tout le monde!) a déjà commencé.

Ceux qui, dans l'application de la Parole Apocalyptique "Sors de Babylone, Mon Peuple!", quittent la fausse et illusoire "sécurité" du navire mondial à temps, c'est-à-dire avant qu'il ne coule, sont ceux qui - même si aucune garantie de survie ne peut être donnée à personne - ont le plus de chances de s'en sortir, spirituellement et terrestrement. Mais, désormais, il ne reste que très peu de temps.

Si les préconisations du "Rapport Meadows" "The limits to growth" - "Halte à la croissance?" -, commandé par le Club de Rome au Massachussets Institute of Technology (M.I.T.) et publié en 1972, avaient aussitôt été concrètement mises en application, le cap mondial aurait alors encore pu être suffisamment rectifié pour éviter la "rencontre avec l'iceberg", c'est-à-dire la catastrophe mondiale. Présentation orale du Rapport Meadows ici.

(Au sujet du Rapport Meadows, en plus de le lire ici, il est aussi possible d'écouter Jean-Marc Jancovici ici.)

Mais, maintenant, puisque le Club de Rome et Meadows avec son rapport n'ont pas été écoutés il est désormais ... trop tard! C'est en tous cas ce qu'affirment, avec, hélas, une crédibilité chaque jour grandissante, les tenants d'une nouvelle science appelée la ... collapsologie!, et, en particulier ses fondateurs, Pablo Servigne et Raphaël Stevens dans leur livre "Comment tout peut s'effondrer - Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes".

Définition

La collapsologie est, selon ses fondateurs, «l’exercice transdisciplinaire d’étude de l’effondrement de notre civilisation industrielle et de ce qui pourrait lui succéder, en s’appuyant sur les deux modes cognitifs que sont la raison et l’intuition et sur des travaux scientifiques reconnus» (Pablo Servigne & Raphaël Stevens, 2015).

Objectif: "Son objectif est de nous éclairer sur ce qui nous arrive pour pouvoir discuter sereinement des politiques à mettre en place.".

Le livre "Comment tout peut s'effondrer" met l'accent sur le "comment". Mais si l'on veut savoir Pourquoi tout va s'effondrer alors voir ici. Voir aussi: "Le problème de la collapsologie". Site de la collapsologie.

Site Adrastia. Conférence de Pablo Servigne sur la collapsologie. Dans cet interview le président de Total reconnaît qu'une pénurie de pétrole est prévisible pour 2020.

La Collapsologie sur Wikiliberal. La collapsologie est-elle une science?

Le livre "Comment tout peut s'effondrer"

Analyse de l'ouvrage "Comment tout peut s'effondrer": «Après avoir compilé une impressionnante quantité de méta-analyses portant sur l’aggravation du réchauffement, l’épuisement des ressources énergétiques, alimentaires, forestières, halieutiques et métallifères, leur thèse est claire: les écosystèmes s’écroulent, la catastrophe a commencé pour l’humanité. Elle va s’accélérer. Et la «collapsologie» est la nouvelle science interdisciplinaire qui regroupe les études, faits, données, prospectives, scénarios qui le démontrent.» (Frédéric Joignot)

Dans la postface du livre, l'ancien ministre Yves Cochet écrit: «Y a-t-il matière plus importante que celle traitée dans ce livre? Non. Y a-t-il matière plus négligée que celle-ci? Non plus.».

Voici une interview présentant le livre: "Nous sommes en train de vivre une mosaïque d'effondrements: la fin annoncée de la civilisation industrielle".

Extraits de l'interview:

Introduction: "Sur les neuf frontières vitales au fonctionnement du «système Terre», au moins quatre ont déjà été transgressées par nos sociétés industrielles, avec le réchauffement climatique, le déclin de la biodiversité ou le rythme insoutenable de la déforestation. Transgresser ces frontières, c’est prendre le risque que notre environnement et nos sociétés réagissent «de manière abrupte et imprévisible», préviennent Pablo Servigne et Raphaël Stevens, dans leur livre «Comment tout peut s’effondrer». Rappelant l’ensemble des données et des alertes scientifiques toujours plus alarmantes, les deux auteurs appellent à sortir du déni. «Être catastrophiste, ce n’est ni être pessimiste, ni optimiste, c’est être lucide».

Les auteurs disent: "Au fil des mois, nous avons été traversés par de grandes émotions, ce que les anglo-saxons appellent le «Oh my God point» («Oh mon Dieu!»). On reçoit une information tellement énorme que c’en est bouleversant. Nous avons passé plusieurs «Oh my God points», comme découvrir que notre nourriture dépend entièrement du pétrole, que les conséquences d’un réchauffement au-delà des 2°C sont terrifiantes, que les systèmes hautement complexes, comme le climat ou l’économie, réagissent de manière abrupte et imprévisible, lorsque des seuils sont dépassés. Si bien que, à force de lire toutes ces données, nous sommes devenus catastrophistes. Pas dans le sens où l’on se dit que tout est foutu, où l’on sombre dans un pessimisme irrévocable. Plutôt dans le sens où l’on accepte que des catastrophes puissent survenir: elles se profilent, nous devons les regarder avec courage, les yeux grand ouverts. Être catastrophiste, ce n’est ni être pessimiste, ni optimiste, c’est être lucide." (...)

"L’Europe a par exemple perdu la moitié de ses populations d’oiseaux en trente ans (lire ici). La biodiversité marine est en train de s’effondrer et les premières «dead zones» (zones mortes) apparaissent en mer. Ce sont des zones où il n’y a carrément plus de vie, plus assez d’interactions du fait de très fortes pollutions (voir ici). Sur Terre, le rythme de la déforestation demeure insoutenable." (...)

"Il y a d’abord le déni, individuel et collectif. Dans la population, il y a ceux qui ne savent pas: ceux qui ne peuvent pas savoir par absence d’accès à l’information et ceux qui ne veulent rien savoir. Il y a ceux qui savent, et ils sont nombreux, mais qui n’y croient pas."

Voir une conférence sur la collapsologie.

Crédibilité

Les fondateurs de la collapsologie sont-ils de doux dingues, qui alertent inutilement l'opinion? Même un journal "mainstream" comme "Le Point" leur consacre un article intitulé: "Collapsologie, désastre mode d'emploi". Et les collapsologues ont été reçus à Bercy, pour y discuter des mesures à prendre avec des spécialistes gouvernementaux. Sur le site "Médiapart" il est possible de lire un article intulé: "La collapsologie ou l'avenir en noir". Pablo Servigne a aussi présenté un rapport au parlement européen.

Au sujet des risques d'effondrement de la civilisation industrielle

Il existe de nombreuses théories au sujet des risques d'effondrement de la civilisation industrielle. L'on ne va pas toutes les évoquer ici. Ici de renvoyer aux liens vers des pages comme celle-ci présentant déjà tout cela.Voir aussi: Interview de Michaël Ruppert.

L'effondrement des civilisations passées

"Les civilisations naissent, vivent et meurent" observait déjà Paul Valéry. La question est de savoir si c'est juste normal ou bien si cela pourrait/devrait être évité. La question est, en fait, métaphysique. D'un point de vue spirituel nous y revenons un peu plus bas...

Le calendrier de l'effondrement

Evidemment il ne s'agit pas de prophéties ni de prédictions mais juste de "prospective"... Il est, toutefois, frappant de constater certaines corrélations entre le point de vue d'en bas - que nous examinons ici - et le point de vue d'En Haut dont nous parlons ci-dessous. Le "Rapport Meadows" évoquait déjà les années 2030 pour situer le moment de l'effondrement. Que dit Pablo Servigne? Il parle d'un effondrement très vraisemblable dès 2020 et intervenant au plus tard avant 2030.

Sur ce graphique du Rapport Meadows il est possible de voir
que l'époque de l'effondrement annoncé est autour de 2030

Pourquoi l'effondrement des civilisations?

Voici, à ce sujet, une explication originale apportée dans l'Enseignement Universel, que l'on ne trouve nulle part ailleurs:

"Considérez donc seulement l'Histoire! Seule l'Œuvre de l'Esprit, donc l'Art, a survécu aux peuples, qui, du fait de l'activité de leur - en lui-même dépourvu de vie - froid intellect, se sont déjà effondrés."

Nous avons donc déjà ici une idée qui émerge: les peuples qui se sont effondrés se sont effondrés à cause de l'activité (débordante?) de leur froid intellect, dénué de vie. L'intellect est froid parce qu'il n'est pas vivant. Il n'est pas vivant parce qu'il n'est pas capable en lui-même de se relier à la Vie. C'est juste un outil pour le terrestre. Donc l'œuvre de l'intellect n'est nullement assurée de la pérennité.

"Leur haut savoir, tellement vanté, ne put leur offrir, devant cela, aucun Salut."

Avec "leur haut savoir" il s'agit ici, bien sûr, du savoir purement intellectuel.

"Egyptiens, [Juifs], Grecs, Romains suivirent ce chemin, plus tard aussi Espagnols et Français, à présent les Allemands"

Voici donc les noms de sept Peuples, quatre de l'antiquité et trois de l'époque moderne, qui, en tant que peuples, se sont déjà effondrés.

Pour les anciens Egyptiens, Juifs, Grecs et Romains, nombre de lecteurs comprendront tout de suite que ces Peuples anciens se soient effondrés, mais les Espagnols, Français et Allemands n'existent-ils pas toujours? Eh bien, contrairement aux apparences, sans même parler des autres, en réalité ces peuples sont aussi déjà morts. Spirituellement morts.

"- cependant le{ur}s Œuvres d'Art authentique{s} leur ont à tous survécu! Elles ne pourront, non plus, jamais périr. Personne, cependant, n'a vu la rigoureuse régularité dans l'événement de ces répétitions."

L'observation de l'histoire de ces Peuples aurait dû apprendre aux êtres humains que c'est toujours la même cause qui provoque l'effondrement.

Oui, mais, hélas, voilà:

"Aucun être humain n'a songé {ici} à sonder jusqu'à la véritable racine de ce pénible mal."

C'est cela qu'il aurait fallu faire: sonder jusqu'à la véritable racine de ce pénible mal.

"Au lieu de {re}chercher celle-ci et de, à la décadence se répétant toujours, une {bonne} fois {pour toutes}, imposer un arrêt, l'on s'est aveuglément avoué vaincu devant elle et {l'on} s'est soumis, avec plainte et (avec) rancœur, à ce grand "impossible-à-changer".

Trouver la véritable racine de ce pénible mal aurait permis d'imposer un arrêt à la décadence se répétant toujours.

"A présent, cela touche, désormais, pour finir, l'humanité entière!"

C'est justement le sujet du présent écrit: La décadence a atteint l'humanité entière et provoque maintenant un effondrement global.

"Beaucoup de misère repose déjà derrière nous, une encore plus grande se tient devant nous. Et une profonde douleur traverse les rangs serrés de ceux qui, en partie, déjà à présent, par elle, sont touchés."

Après de telles phrases il n'est plus possible de se bercer d'illusions: L'hyper-intellectualisme qui a provoqué la chute des peuples et des civilisations passés va maintenant provoquer l'effondrement de l'humanité terrestre entière.

"Pensez à tous les peuples qui, déjà, durent s'effondrer, aussitôt qu'ils furent arrivés au Temps-de-Floraison, au point culminant de l'intellect."

Apparait ici une notion nouvelle très importante: C'est, à chaque fois, au moment de la floraison, donc au point culminant de l'activité de l'intellect, dans chaque peuple concerné, que s'est pour lui produit l'effondrement.

"Les fruits croissant{s} de ce Temps-de-Floraison étaient partout les mêmes! Immoralité, impudeur et débauche sous toutes sortes de formes, auxquelles, inévitablement, s'adjoignent la décadence et l'effondrement."

Etant donné que les fleurs précèdent et produisent les fruits, après avoir considéré la floraison se trouve donc tout naturellement considérée la fructification. Dans tous ces peuples décadents les fruits pourris inévitablement nés de la floraison ayant précédé (caractérisée par l'hypertrophie de l'intellect) sont toujours les mêmes: immoralité, impudeur et débauche entraînant obligatoirement avec eux la décadence et l'effondrement du peuple considéré.

"L'absolu genre-semblable est, pour chacun, très frappant!"

Il suffit de comparer l'histoire de tous les peuples effondrés pour se rendre compte que la cause de l'effondrement est toujours la même.

"Et aussi, tout {être} Pensant doit {donc} trouver, dans cet événement, un Genre et une Logique tout à fait déterminés {résultant} des Lois les plus rigoureuses."

Cette ressemblance dans l'histoire de la décadence et l'effondrement des peuples effondrés n'est assurément pas l'effet du hasard; cela obéit tout simplement aux Lois en vigueur dans la Création.

"Chacun de ces peuples, {l'un} après l'autre, dut finalement reconnaître que sa grandeur, sa puissance et {sa} magnificence n'étaient qu'apparentes, {qu'elles n'étaient} maintenues que par la violence et la contrainte, {qu'elles n'étaient} pas, par {un état de bonne} Santé, en elles-mêmes, affermies."

C'est, de façon générale, le cas pour toutes les constructions intellectuelles.

"Ouvrez donc vos yeux, au lieu de vous décourager! Regardez autour de vous, apprenez du passé, comparez-le avec les Messages qui, du Divin, déjà, il y a des milliers d'années, vous sont parvenus, et vous devez trouver la racine du mal dévorant, qui, tout à fait exclusivement, forme l'obstacle vis-à-vis de l'Ascension de l'humanité entière."

Encore maintenant, s'ils appliquaient ce qui est dit ici, il serait possible à un grand nombre d'êtres humains de reconnaître la vérité, de devenir conscients de la plus profonde cause de l'effondrement général.

"Seulement lorsque le mal, fondamentalement, aura été extirpé, le Chemin sera ouvert pour l'Ascension générale, pas plus tôt. Et celle-ci est alors {un fait} de Stabilité, parce qu'elle peut porter en elle le {caractère} Vivant de l'Esprit qui, jusqu'alors, {en} était exclu. -"

Naturellement, si reconnaître la plus profonde racine du mal est absolument nécessaire, cela ne suffit pour autant pas. Après la reconnaissance doit suivre l'action, c'est-à-dire, en ce cas, l'éradication du mal, en accomplissement de la Parole du Notre Père: "Ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du mal".

Retour au calendrier - Le calendrier spirituel

Nous avons vu plus haut que, d'un point de vue terrestre, le calendrier de l'effondrement annoncé se concentre sur la décennie 2020-2030. Au moment de la rédaction du présent article, en 2018, l'an 2020 c'est dans à peine plus d'un an et demi... Et 2030 c'est dans moins d'une douzaine d'années...

Et d'un point de vue spirituel? D'un point de vue spirituel existe, selon l'auteur brésilienne Roselis von Sass (voir son livre "Le Jugement Dernier sur la Terre"), la notion de "Siècle du Jugement", lequel aurait commencé en 1929. 1929 + 100 (soit un siècle) = 2029. Il existe aussi la notion de "Délai de Ravisement" de 2000 ans, lequel aurait commencé avec la prédication de Jean le Baptiste en l'an 15 du Règne de Tibère, soit l'an 27 de notre ère. 27 + 2000 = 2027.

Il est donc frappant de voir maintenant que, vues d'en bas, les données terrestres conduisant à se focaliser sur la décennie 2020-2030 se recoupent parfaitement avec, vu d'En Haut, le Point de Vue spirituel.

La question est donc présentement: Le grand effondrement, d'un point de vue terrestre maintenant devenu inéluctable, va-t-il coïncider avec la Fin du Jugement Dernier annoncé par les Traditions et Enseignements spirituels? Il y a, en tous cas, là, pour le moins, une coïncidence frappante, digne d'être méditée et par les êtres humains spirituels et par les êtres humains d'intellect.

Puisque, à l'évidence, l'événement est maintenant à nos portes, dans tous les cas, maintenant, plus que jamais: "Préparons-nous!".


Voir aussi:

Site de Pablo Servigne: https://pabloservigne.com

Institut Momentum: http://www.institutmomentum.org/

L'effondrement qui vient: https://www.youtube.com/watch?v=ibOp97eNJ5U

La Brèche Zeitgeist 1: https://www.youtube.com/watch?v=AW29KAwVEEI

Une autre Fin du Monde est possible: https://www.facebook.com/servigne.collapsologie/

L'effondrement, la fin d'une ère et le début d'une nouvelle: https://www.youtube.com/watch?v=2ZtXPxFjvTE

Chroniques de l'effondrement, Yves Cochet: https://www.youtube.com/watch?v=JutWiqV7h_I

Les plus individualistes disparaîtront les premiers: https://www.terraeco.net/Pablo-Servigne-Les-plus,64497.html

L'effondrement - Analyse critique du livre: https://irasd.wordpress.com/2015/08/10/leffondrement-analyse-critique-du-livre

Pablo Servigne - La civilisation post-industrielle: https://www.migrosmagazine.ch/pablo-servigne-la-civilisation-postindutrielle

Le catastrophisme positiviste de Pablo Servigne: https://www.politis.fr/blogs/2015/05/effondrement-le-catastrophisme-positif-de-pablo-servigne-31080




Ajouter un commentaire

 (avec http://)