Cassandre

Publié le : 10/06/2018 20:17:48
Catégories : Livres Rss feed , Préparateurs Rss feed


CASSANDRE DE TROIE




Cassandre


La Vie et la Mission de Cassandre, la grande Prophétesse de Troie, ayant reçu le Don de pouvoir prédire l'avenir afin d'avertir les coupables êtres humains des dangers qu'ils encourent, lorsqu'ils vont de faux chemins...

Ce livre, mieux que la légende et le mythe, et mieux que les évocations humaines (exemple: "La guerre de Troie n'aura pas lieu" de Jean Giraudoux), retrace, dans sa profonde vérité, la vie de l'incomprise et persécutée "prophétesse de malheur"...

Aujourd'hui encore, l'on stigmatise les "Cassandre" annonçant les catastrophes à venir... Pourtant, les accusateurs, telle Hécube (sa mère) et tous les autres d'hier et d'aujourd'hui, oublient une chose capitale: C'est que Cassandre disait la totale Vérité et que, par conséquent, ainsi que les tristes événements qui s'ensuivirent le confirmèrent surabondamment, elle avait entièrement raison!!!

Cassandre de Troie

Cassandre




Le livre comporte deux récits indépendants relatant, tous deux,
l'histoire de Cassandre.



Début du livre:


CASSANDRE

LA DEUXIÈME GRÂCE DE LA LUMIÈRE: CASSANDRE

Une Description jusqu’ici inconnue de la vie terrestre de Cassandre,
de sa Mission, de son Don de Prophétie, et de ses expériences à Troie
se déroule dans ce Livre.



VIE & ŒUVRE DE CASSANDRE À TROIE


PREMIÈRE PARTIE: CASSANDRE


Et plus loin roule le Globe terrestre, jusqu’à ce que, sur lui, de façon renouvelée, un Point s’embrase, annonçant un grand Événement de Lumière: CASSANDRE.

Encore longtemps après l’Époque où Parzival et Irmingard, en tant que Abd-ru-shin et Nahomé, se trouvaient sur la Terre, les Rayonnements de la Lumière et de la Pureté, par cet Événement, demeurèrent ancrés en beaucoup d'âmes humaines. Ils se répandirent là où ils trouvèrent un terrain approprié. Ces endroits brillaient dans la matière comme de petits points lumineux, tandis que les Régions et Sphères supérieures, pareilles à de fins filtres, transmettaient, inaffaiblis, les Courants de Force. Tout l'Entéallique, comme le Spirituel supérieur, en était pénétré et les serviteurs entéalliques agissaient avec joie dans la matière grossière où les êtres humains les reconnaissaient et s'associaient à eux.

Par erreur, ils appelaient les entéaux "Dieux", ayant reconnu en eux un autre genre vibrant avec plus de Pureté dans la Volonté Divine et qui leur apparaissait donc comme tout-puissants. En un rythme régulier, la sphère terrestre ainsi que les autres astres évoluaient autour de leur dispensateur de lumière, le resplendissant Soleil. Elle était encore au début de sa formation, quoique pour le sens humain elle eût déjà traversé des âges d'une inimaginable durée et une évolution encore inexplorée. De fines formes vaporeuses scintillant comme l'opale bouillonnaient et ondoyaient autour de la Terre; accentuant leur lueur de nuances plus claires, plus lumineuses, elles montraient aux entéaux les endroits où, sur le plan terrestre, la Sainte Force de la Lumière était encore ancrée dans les esprits humains {demeurés} purs. De lumineux Courants, brillants de Pureté, étaient attirés vers ces endroits comme par de puissants aimants. Les serviteurs entéalliques les recevaient et les transmettaient à la matière, créant ainsi la liaison pour la Lumière. Mais, là où les couleurs sombres du cercle opalescent jetaient une faible lueur, là, les êtres humains offraient des sacrifices à l'intellect, des orgies remplaçaient les Fêtes sacrées en l'honneur des Dieux, de mauvaises actions exhalaient de ténébreuses émanations. La Lumière n'y trouvait nul contact.

Il en était ainsi au-dessus de Babylone, au-dessus de l'Égypte, au-dessus de nombreuses îles de l'Asie Mineure, où l'époque du pur vouloir humain était déjà révolue. La puissante évolution de peuples mûrs y avait abouti à la décadence. Cependant, au-dessus de l'étendue bleue de la mer scintillait clairement la nappe ondoyante et mobile de la matérialité grossière plus fine, pénétrée par de pures forces entéalliques. Le Soleil se reflétait dans les ondes, qui, sans cesse, faisaient entendre leur mugissement, bruissant tel un concert d'orgues grave et lointain, à la Gloire de Dieu.


Cassandre 2

Cassandre annonce aux Troyens les catastrophes à venir


Cassandre




Ajouter un commentaire

 (avec http://)