Qu'est-ce qu'une Recherche Sérieuse?

Publié le : 18/02/2018 13:35:12
Catégories : La Vie Spirituelle Rss feed

Qu'est-ce qu'une Recherche sérieuse?


Le texte ci-après veut aider le véritable Chercheur à clairement se démarquer de ce qui n'est que pseudo-recherche en démasquant les faux comportements – et ils sont nombreux - en ce domaine. Il définit, à l’aide de l’Enseignement Universel, les critères de la Recherche authentique et dresse le portrait du véritable Chercheur.

Seul celui qui se bouge LUI-MÊME peut spirituellement aller de l’avant.

De nombreux êtres humains se disent être des chercheurs de Vérité. Qu'en est-il réellement?


A notre époque, il est bien peu d'êtres humains qui aspirent sincèrement vers les Hauteurs de Lumière. Ceux-là sont tellement peu nombreux et baignent dans une atmosphère tellement débilitante que - sans une violente et salutaire réaction - ils courent le danger d'être, eux aussi, entraînés dans l'abîme vers lequel l'ensemble de l'humanité, rivée à la matière comme une moule à son rocher, se précipite actuellement à une allure vertigineuse.

Nous vivons, en effet, l'époque où notre Terre - comme il fut annoncé par les Prophètes de jadis - est abandonnée pour un temps à la domination des ténèbres environnantes et privée de Secours direct en provenance de la Lumière, parce que le vouloir de la majeure partie de l'humanité en a décidé ainsi.

Il est facile de comprendre, en effet, que le sort de l'humanité, dans son ensemble, ne puisse pas être différent de ce que veut la partie la plus dominante de ceux qui la composent. C'est bien pourquoi, aujourd'hui, le Salut est, plus que jamais, une affaire individuelle. L'époque présente est celle que Jean fut jadis autorisé à contempler et en laquelle Dieu Se voile la Face. L'humanité semble osciller sans repères comme un bateau ivre sur une mer démontée.

Est-il donc si difficile, aujourd'hui, de trouver la Vérité? Plus que jamais l'enjeu consiste à être capable de reconnaître la Lumière et à La contempler là où Elle brille pour s'en éclairer. Ceux qui la refusent aujourd'hui croient certes faire preuve d'une grande intelligence. Ils sont trop "malins" pour s'y fier! Et, en réalité, il en est bien ainsi: c'est leur excès d'intellect, allié à leur déficience de sensibilité, qui les empêche de reconnaître la Simplicité naturelle de la Vérité, là où Elle est.

Il en est pourtant beaucoup qui se disent être des chercheurs de la Vérité, mais qu'en est-il réellement?

Les faux chercheurs

Considérons d'abord ce qui écarte les vrais chercheurs de la vraie Voie.

Il y a d'abord la petite sagesse humaine, que s'empresse de projeter au premier plan la ridicule pseudo-science des "gourous" en tous genres; ils jettent ainsi le trouble parmi de nombreux chercheurs qui pourraient être sauvés, s'ils n'étaient la proie de ces charlatans du Spirituel – et ils sont légion! -, qui donnent l'impression, dans un premier temps, de suivre le bon chemin.

Ce n'est pourtant qu'une apparence. Car ils se réclament de traditions dont ils n'ont en fait jamais compris le sens exact. Ils piochent dans les idées d'autrui, parce qu'ils ne trouvent rien à produire par eux-mêmes.

Beaucoup se perdent à cause d'eux. Souvent ils mettent en garde contre l'orgueil, dès l'instant où quelque chose dépasse leur entendement ! Ils croient qu'ils croient en Dieu et ont beaucoup le nom de Jésus ou ceux des Prophètes à la bouche. Mais ils n'en récusent pas moins ce qui a vraiment une Valeur spirituelle.

Ceux qui les suivent négligent le principe fondamental selon lequel, pour chacun:

La Vérité ne peut être découverte qu'au terme d'une réflexion personnelle
et d'un examen indépendant.

Ce Principe peut encore être ainsi reformulé:

Chacun doit absolument faire l'expérience personnelle du Chemin
qui conduit vers la Lumière, il doit
lui-même le découvrir,
s'il veut y cheminer sûrement.


Il y aussi les fausses habitudes de pratique religieuse. Quelle peut bien être la valeur de la démarche de ceux qui accomplissent leurs "obligations religieuses" par habitude et par précaution, parce qu'ils considèrent que c'est "prudent" de les accomplir, car, en définitive, "on ne sait jamais" à quoi cela peut servir au moment du Règlement des Comptes. Le manque de sincérité est ici patent.

Et, au sujet de ceux qui pensent qu'ils doivent automatiquement embrasser la religion de leurs parents, qu’ils sachent que:

C'est paresse de penser, pour se tranquilliser, qu'il y a de la grandeur à s'en tenir à la croyance de ses parents, sans soumettre les principes qu'elle renferme à un examen PERSONNEL précis et rigoureux.

Il y a encore l'emprise des fausses idéologies sur ceux qui se disent chercheurs et sont animés d'un réel et sincère esprit de recherche, mais qui négligent de s'extraire de la broussaille des pseudo-philosophies humaines où ils fouillent sans cesse dans l'espoir d'y découvrir la Vérité. Ceux-là sont à plaindre car ils cherchent la Vérité où elle n'est pas. Ils sont semblables à ces fous qui ont perdu quelque chose dans un endroit mais préfèrent chercher ailleurs, parce que c'est plus commode! C'est dire si la "recherche" de beaucoup est mal en point!

Comment tous ceux là pourraient-ils trouver quelque chose, et surtout Quelque Chose, de valable!?!

En fait, ils sont peu, très peu nombreux les vrais Chercheurs. La plupart de ceux qui se prétendent chercheurs se perdent dans des broutilles sans importance.

Quant aux autres, ceux qui constituent la masse de cette humanité terrestre, l'on ne peut que s'étonner de devoir constater avec quelle insouciance la grande majorité des gens s'obstine à ignorer d'où ils viennent, ce qu'ils sont et où ils vont!

A ce sujet Léonard de Vinci s'exclama:

«Combien d'êtres humains arrivent au terme de leur vie terrestre
après n'avoir été que des sacs où passa de la nourriture!»

Pour ce qui est des pseudo-chercheurs, constituant la majeure partie du restant des humains, ils n'ont tout simplement pas le temps d'écouter en eux-mêmes. Ils ont trop de choses "sérieuses" à accomplir durant toute leur vie terrestre (la bourse, le tiercé, les "divertissements" - au sens pascalien du terme - et le cortège des mondanités en tous genres du jeu social, du "paraître", etc., qui les détourne de l'Essentiel).

Et ils se plaignent de ne pas pouvoir vraiment s'en occuper, bien qu'ils en aient - soi-disant - un véritable désir! Ils n'en ont pas la moindre disponibilité! Mais s'ils ne peuvent le faire, c'est, bien sûr, la faute des autres. Fréquemment ils accusent l'injustice de leur destin et vont même, bien souvent, jusqu'à s'en prendre à leur Créateur!

Pour tous ceux-là, naturellement, toute parole est inutile; car ils ne veulent jamais reconnaître qu'il ne tient qu'à eux-mêmes d'y changer quelque chose! Ils ont toujours mieux à faire tout en se disant quand même chercheurs. Il n'y a que sur leur lit de mort qu'ils se rappellent leurs bonnes résolutions. Un peu {trop} tard.

Les vrais Chercheurs/Cherchants

Quels sont donc les critères de la véritable Recherche?

- Le vrai Chercheur a le sincère désir de trouver.

Il en est tellement, en effet, qui se complaisent dans leur état de soi-disant "chercheur"! Ils cherchent tous les jours assurément, mais, simultanément, ils prient le Ciel de ne jamais trouver, car sinon ils ne pourraient plus se targuer d'être des chercheurs et leur prestige s'en trouverait amoindri!

La recherche permanente de ces "touristes de la spiritualité" leur donne sans cesse le plaisir de chercher et de découvrir des nouveautés dans les innombrables groupements spiritualistes et sectes en tous genres.

Mais s'ils avaient le malheur de trouver, ils se trouveraient soudain dans l'obligation de s'engager. Mais cela ils ne le veulent surtout pas, car alors cela en serait fini de leur agréable papillonnage appelé recherche! Ils n'auraient plus de prétexte pour s'adonner à ce vagabondage spirituel qui leur parait s'y agréable: avoir des contacts avec quantité de groupements religieux et se faire désirer d'eux, mais sans jamais se donner à rien ni à personne!

- Le vrai Chercheur, un beau jour, trouve!

Si jamais il ne trouve rien, alors il prouve ainsi qu’il n’est pas un vrai Chercheur! Car il y a là l'accomplissement d'une Promesse, que fit Jésus aux êtres humains lorsqu'Il leur déclara:

«Demandez et il vous sera donné!
Cherchez et vous trouverez!
Frappez et l'on vous ouvrira!»

Ce critère est infaillible. Celui qui ne trouve rien, ne cherche pas vraiment. Chaque être humain, s'il veut être véridique, doit s'assurer de l'honnêteté de sa recherche et reconnaître, à terme, la valeur de celle-ci à ses résultats.

Au sujet de la Recherche authentique l'on peut tranquillement affirmer que:

Celui qui cherche, trouve - c'est une Loi -, mais il ne trouve que ce qu'il cherche, rien d'autre! Celui qui ne trouve pas, prouve donc qu'il ne cherche pas! En tous cas, pas vraiment.

Ou encore:

Celui qui ne trouve que du clinquant, au lieu de l'Or pur, prouve qu'il cherche du clinquant, pas de l'Or pur! L'authentoc n'est pas l'authentique!

- Le vrai Chercheur regarde vers le haut.

Se trouve donc ainsi posée la question de la pureté de la recherche. Chercher n'est pas convoiter.

Celui qui cherche dans les égouts ne peut pas trouver le Soleil!

Là encore un solide Précepte peut guider les authentiques Chercheurs:

Levons donc les yeux; nous devons tout examiner et aller au fond des choses.
Ce n'est pas en vain que nous en éprouvons le besoin.

- Le vrai Chercheur ne s'en remet pas aveuglément à un dogme, une tradition, une religion, un enseignement.

Vous, candidats à la Vérité, sachez que:

Vous n'honorez pas Dieu en croyant aveuglément des choses qui sont incompatibles avec les Lois Originelles de la Création!

- Le vrai Chercheur cherche avec son coeur, pas avec sa tête!


Soyez en sûrs:

Le Chemin vers le Plus-Haut est ouvert à tout être humain!
L'érudition n'en est pas la porte.


- Le vrai Chercheur cherche d'abord dans la Création dont il fait partie, avant de chercher dans des livres.

En effet:

La Création entière est le Langage de Dieu, un Langage que vous devez sérieusement vous efforcer de lire et qui n'est pas du tout aussi difficile que vous le pensez.

Quant à la Parole de Dieu, elle est à portée de la main:

La Parole du Seigneur est intangible, simple, claire et ciselée dans la Création comme dans de l'Airain.

- Le vrai Chercheur utilise des critères simples pour reconnaître s'il est sur le bon chemin.

Le Pain de l'Esprit réconforte immédiatement,
la Vérité désaltère, la Lumière vivifie!

Et tout est dit. Il ne va pas plus loin là où il ne peut expérimenter cela.

Le vrai Chercheur cherche le vrai Sens de la Parole qui lui est offerte. Qu'il s'agisse de la Bible ou des autres Textes Sacrés des grandes religions ou qu'il s'agisse de nouvelles Révélations, il ne se contente pas des interprétations des théologiens et des églises. Car:

Croire sans comprendre n'est qu'indolence et paresse de penser! Cela ne conduit pas l'esprit vers le Haut mais l'accable.

- Le vrai Chercheur n'a pas de famille terrestre.


Sa famille est celle des esprits libres, qui vivent pour la Vérité. Il ne craint pas les réactions de son entourage et ne se dirige que d'après ce qu'il ressent lui-même intérieurement.

A ce sujet, Jésus déclara:

«Je ne suis pas venu apporter la paix mais l'Epée!»

Et dresser, si besoin, le fils contre le père!

- Le vrai Chercheur va paisiblement son Chemin.


Il cherche en lui-même et ne cherche pas à forger sa conviction dans les associations. Il ne fait pas, non plus, de prosélytisme. La Vérité a pour lui plus de prix qu'aucune autre chose et il craint avant tout de la profaner dans de stériles joutes verbales. Il ne l'exhibe pas, mais il ne fait non plus aucune concession.


- Le vrai Chercheur recherche la Conviction.


En effet:

Dans la Conviction uniquement réside la vraie Foi,
et la Conviction ne peut naître que d'un contrôle et d'un examen sans égards.

Dans la Conviction uniquement reposent Libération et Rédemption.

«Tout ce qui n’est pas le produit de la Conviction est péché.»

- Le vrai Chercheur examine la Parole d'un Maître spirituel et non sa personne.

Vouloir mettre constamment l'accent d'abord sur la PERSONNE et se poser ensuite la question de savoir si l'on peut prêter attention à ses PAROLES est une habitude des êtres humains dominés par leur propre intellect.

De l'Or, c'est de l'Or, dans la main d'un Prince ou dans la main d'un mendiant!

Tout être humain intérieurement libre jugera toujours une chose ou un enseignement en fonction de ce qu'ils apportent et non en fonction de celui qui l'apporte.

- Le vrai Chercheur ne craint aucune confrontation.


En effet:

Se tenir en face de la Vérité pour la réfuter, c’est impossible!
Car la Vérité est l'Eternel-Inaltérable, à jamais immuable!

Il est faux de dire: «à chacun sa vérité!», car:

La Vérité demeure toujours identique à elle-même:
elle ne change pas car elle est éternelle!

- Le vrai Chercheur prend pour base de sa recherche la Perfection du Créateur.

Il retient comme le meilleur Enseignement celui qui lui fait apparaître DIEU comme le plus Grand, celui qui a comme base fondamentale l'explicitation de l'Amour et de la Justice de Dieu, indissociables de la Pureté Divine.

Et ce qui nous fait paraître DIEU le plus Grand, c’est la mise en pratique de cette Maxime:

Accordez à Dieu l'Honneur de la Perfection! Vous y trouverez la Clef des énigmes irrésolues de tout être.


- Le vrai Chercheur devient un jour celui qui a trouvé, mais il demeure toujours quand même un vrai Cherchant, donc un futur Trouvant.


Après avoir trouvé l'Orientation fondamentale conduisant vers les Hauteurs, il doit toujours poursuivre l'approfondissement de la découverte de la Création de Dieu et ce mouvement n'a pas de fin.

Car nul ne peut se contenter d'une seule expérience, s'il veut continuer sa Progression. Et même lorsqu'il sera parvenu au sommet de son Ascension, il doit savoir que l'extension horizontale de ses recherches ne saurait avoir de limites, puisque la Création elle-même demeure en accroissement permanent pour l'Eternité. Dans l’éternel Royaume de Dieu, il y aura toujours du Nouveau à trouver!

 

Ajouter un commentaire

 (avec http://)