Le Chemin perdu - Scénario de film initiatique anonyme

Publié le : 20/02/2018 00:00:00
Catégories : Livres Rss feed

.

Le Chemin perdu

 

http://static.lulu.com/browse/product_thumbnail.php?productId=23137747&resolution=320

Le Chemin perdu

 

Scénario de film initiatique anonyme, paru en 1929.


Tout commence ainsi:

"Descendez dans le sein énigmatique de la Terre et voyez ce qu'il cache pour vous. La Grande Volonté Invisible vous conduira."

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Le Chemin perdu est celui qui conduit, au Cœur du Mystère, dans {l'intérieur de} la Terre, vers la grande Flamme purificatrice provenant du Soleil Intérieur central...

Celui et celle qui, sacrifiant tout, surmontent l'épreuve et, volontairement, passent au travers de la grande Flamme de Vie en ressortiront complètement purifiés. Puissant.

Remarque: Bien que le scénario soit anonyme, pour le lecteur sachant, il est très aisé d'en reconnaître l'auteur.

Quant à la vraisemblance de l'histoire, qui met en scène des personnages vivant des expériences à l'intérieur de la Terre, voici ce que, par ailleurs, dit l'auteur au sujet des auteurs de récits fantastiques contraires aux Lois de la Création (les mises en gras sont de nous):

"Prenons ici un petit exemple, que chacun connaît. Les romans et nouvelles fantastiques. Que n'a-t-on pas criminellement produit là, sur la base d'apparents grains de vérité, ou, mieux exprimé, que n'accomplit pas ainsi de lui-même maint être humain accablé par son imagination!

Il ne faut pas toujours accepter le principe que l'auteur veut toujours, de cette manière, uniquement gagner de l'argent, lorsqu'il va ainsi au-devant des imaginations chimériques malades de ses prochains, leur offre les histoires les plus incroyables, avec lesquelles ils peuvent se griser en frissonnant {de peur}. La raison pour cela, dans la plupart des cas, est plus profonde. De tels êtres humains, par ces ouvrages et ces révélations, veulent surtout briller. Ils veulent faire flamboyer leur esprit devant les autres et pensent ainsi offrir des perspectives en vue de recherches et de stimulations pour des actions éminentes.

Mais que d'absurdité voit ainsi le jour, si souvent! Considérons seulement quelques-uns des récits fantastiques, écrits et imprimés, au sujet des Martiens! Chaque ligne témoigne d'incompréhension vis-à-vis des Lois de Dieu dans la Création. Et, pourtant, nous devons bien compter Mars, ainsi que tout le reste, comme faisant partie de la Création.

Les créatures là décrites jaillissent effectivement d'une imagination malade, enracinée dans l'idée que les êtres humains, là-bas, doivent nécessairement être constitués tout autrement qu'ici sur Terre, parce que Mars est une autre planète.

Les Eclaircissements à ce sujet arrive{ro}nt, grâce à l'Initiation aux Lois de la Création. Cette Connaissance des Lois ouvre alors aux érudits et aux techniciens des perspectives tout autres, avec des bases précises, et, de ce fait, elle apporte{ra} dans tous les domaines de tout autres Progrès et Succès.

J'ai déjà dit, souvent, qu'il n'y a aucune raison de s'imaginer que quelque chose soit différent dans la Création, parce qu'il est éloigné de la Terre ou ne peut pas être enregistré avec des yeux gros-matériels. La Création est née de Lois uniformes, elle est donc aussi uniforme dans son évolution et est de même entretenue de façon uniforme. Il est faux de laisser ici libre cours à une imagination rendue malade, ou même seulement de la prendre en considération."

Peut-on imaginer que celui qui, quelques années après, a écrit cela, serait lui-même l'auteur et l'éditeur d'un récit fantastique contraire aux Lois de la Création? Poser la question c'est sans doute déjà y répondre...

Celui conduit, tout au contraire, à penser que ce qui est raconté dans "Le Chemin perdu" est tout à fait conforme aux Lois de la Création, ce qui ouvre donc aux lecteurs des perspectives jusque là largement insoupçonnées...

Nota Bene: Depuis 1929 ce scénario, alors paru dans la publication "Der Ruf", attend toujours son réalisateur...


Le Chemin perdu


Ajouter un commentaire

 (avec http://)