Fausses expressions

Publié le : 17/06/2018 11:11:41
Catégories : Articles Rss feed , Sagesse Rss feed


Fausses expressions

"Si vous voulez reconnaître tout ce qui est faux dans les conceptions, coutumes et usages ayant jusqu'ici existé chez ces êtres humains de la Terre, alors il ne vous en coûte{ra} pas la peine d'une longue recherche; car vous n'avez rien d'autre à faire que de saisir une expression quelconque et de la considérer à fond. Elle sera fausse, oui, elle doit être fausse, étant donné que déjà la base de toute pensée de ces êtres humains de la Terre est complètement déformée.

Mais, sur une fausse base, jamais une juste pensée ne peut se développer, au contraire, elle doit, de façon correspondante à la base, de même être fausse."
- Enseignement Universel -


Des expressions fausses, dues à la fausse pensée, le langage courant en est rempli; l'on pourrait, avec elles, sans risque de manquer de matière, faire un énorme dictionnaire des faussetés, voire même une encyclopédie. C'est pourquoi nous n'évoquerons ici que quelques exemples...


"Croire que ce que l'on voit": "Moi, je ne crois que ce que je vois!". Pourtant, même sur le plan purement gros-matériel, l'œil humain ne peut percevoir qu'une gamme d'ondes tout à fait limitée. La réalité de ce qui existe est infiniment plus vaste que ce qu'il est possible d'en voir. C'est déjà ce que permet de voir, vers l'infiniment petit, un microscope, une simple loupe, ou, vers l'infiniment grand, des jumelles, un télescope, etc.

"Donner la vie": Les parents - notamment la mère - donneraient la vie". Naturellement, cette expression est complètement fausse. Un être humain, qui n'est déjà pas l'auteur de sa propre vie et qui n'est même pas capable de créer ne serait-ce qu'un grain de sable, serait capable de créer une autre vie!?! Basées sur la complète ignorance de la réalité, la prétention et la présomption qui s'expriment dans une telle conception sont à peine croyables! Concourir par la procréation à ce que l'entéallité (même le développement du petit corps physique ce n'est pas les êtres humains qui le font!) puisse façonner une enveloppe purement gros-matérielle pour une âme, depuis longtemps déjà existante, en passe de s'incarner n'est nullement "donner la vie"! Seul Dieu - Qui Lui-même est la Vie, la Lumière, la Force! - donne la vie!

"Faire l'amour": L'amour ne se fait pas! Avoir une relation sexuelle n'est pas du tout la même chose qu'aimer, puisque l'Amour véritable est uniquement spirituel et animique et nullement physique! Tout au plus est-il possible, lorsqu'un homme aime une femme ou une femme aime un homme, de lui exprimer aussi terrestrement cet amour de l'âme, au cours d'une union corporelle.

"Faire un enfant": Qu'il s'agisse du père, de la mère ou même des deux ensemble, dans tous les cas l'expression est complètement fausse! Accueillir une âme, par l'incarnation, dans son foyer n'est nullement "faire un enfant"! L'être de l'enfant, son âme, existe déjà non seulement avant la naissance, mais aussi avant l'incarnation et, bien évidemment, avant la procréation.

"La foi du charbonnier": Il s'agit ici de la foi dogmatique aveugle, qui croit sans comprendre. Une telle foie est fausse et ne peut jamais déboucher sur la véritable conviction. La foi véritable doit être basée sur la compréhension; seulement ainsi elle peut devenir conviction et celui qui croit et est même convaincu peut alors en "mettre sa main au feu".

"Le sexe faible". Le sexe féminin serait le sexe faible. Il y aurait donc un sexe fort et un sexe faible. Cela est complètement faux, car les deux sexes, telles les deux branches de la Croix, sont de force rigoureusement égale. Et même s'il devait y avoir un sexe plus fort, ce serait plutôt celui qui est communément considéré comme faible. En effet, d'un fait de sa sensibilité plus fine, le sexe féminin jouit d'une meilleure liaison avec la Lumière, une liaison dont le sexe masculin ne peut lui-même pleinement bénéficier que par l'intermédiation du sexe féminin.

"On n'a qu'une vie!": Cette expression se réfère, en général, à la conception selon laquelle le vie terrestre du moment serait la seule existante. Naturellement, rien n'est plus faux! Rien ne permet d'affirmer que la vie ne commencerait qu'à la naissance terrestre et qu'elle s'arrêterait à la mort du corps terrestre. Qui pourrait prouver cela? Cette expression exprime seulement la restriction d'entendement, étroitement limité à l'espace et au temps terrestre, de ceux qui l'utilisent. 




Ajouter un commentaire

 (avec http://)